Les fondateurs de We Africa travaillent toute l’année en Italie et en Suisse afin de récolter des fonds pour la construction de puits d’eau, la distribution de nourriture, la formation scolaire des enfants du Burkina Faso.

We Africa organise dans le courant du mois de décembre une mission pour une durée d’environ vingt jours, ouverte à tous (seule condition requise : 18 ans révolus). Chacun est libre de partir avec nous en payant son propre billet d’avion, le visa, les vaccins et les divers frais pour un total d’environ 1’500.00 €.

Le groupe peut compter un maximum de six personnes pour une question d’organisation et de sécurité. Ces dernières doivent remplir jusqu’au 29 février 2020 le formulaire sur le site officiel. A la fin du mois d’avril 2020, We Africa comuniquera le nom des personnes qui partiront en mission. Pendant le mois de mai 2020 nous procéderons déjà à l’achat des billets d’avion.

We Africa compte sur l’intégrité de chacun : celui qui remplit le formulaire doit déjà être pleinement convaincu de sa décision! Et n’oubliez pas que si vous partez sur place vous devez être prêts à vous adapter aux conditions de vie burkinabées (interruption de l’eau courante, de l’eléctricité, nourriture, …).

Il est fondamental de connaître la situation politique actuelle du Burkina Faso. Les autorités déconseillent fortement un voyage au Burkina Faso.

Le Burkina Faso est entré dans un cycle de violences jihadistes qui s’accélère, avec des attaques incessantes et des zones d’insécurité de plus en plus grandes.

En raison de l’augmentation de la détérioration des conditions de sécurité dans le pays, le 31 décembre 2018 les autorités du Burkina Faso ont décrété l’ETAT D’URGENCE dans plusieurs provinces.

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/informations-pratiques/article/securite-au-sahel

Par conséquence, chaque personne qui partira signera un document qui dégage We Africa de toutes responsabilités pour tous les risques que le missionnaire pourrait rencontrer sur place.

J’ai visionné le link présent dans le formulaire qui explique clairement le niveau de danger pour la propre sécurité de se rendre au Burkina Faso. Le Burkina Faso est actuellement en ETAT D’URGENCE et tout type de voyage reste fortement déconseillé.

5 + 5 =

Les fondateurs de We Africa travaillent toute l’année en Italie et en Suisse afin de récolter des fonds pour la construction de puits d’eau, la distribution de nourriture, la formation scolaire des enfants du Burkina Faso.

We Africa organise dans le courant du mois de décembre une mission pour une durée d’environ vingt jours, ouverte à tous (seule condition requise : 18 ans révolus). Chacun est libre de partir avec nous en payant son propre billet d’avion, le visa, les vaccins et les divers frais pour un total d’environ 1’500.00 €.

Le groupe peut compter seulement 8 personnes pour une question d’organisation et de sécurité.

A la fin du mois de janvier 2020 nous metterons en ligne le nouveau formulaire pour s’inscrire à la mission prévue pour décembre 2020. Les modalités utilisées pour décider qui fera partie ou non du petit groupe seront publiées avec le formulaire.

We Africa compte sur l’intégrité de chacun : celui qui remplit le formulaire doit déjà être pleinement convaincu de sa décision! Et n’oubliez pas que si vous partez sur place vous devez être prêts à vous adapter aux conditions de vie burkinabées (interruption de l’eau courante, de l’eléctricité, nourriture, …).

Il est fondamental de connaître la situation politique actuelle du Burkina Faso. Les autorités déconseillent fortement un voyage au Burkina Faso.

Le Burkina Faso est entré dans un cycle de violences jihadistes qui s’accélére, avec des attaques incessantes et des zones d’insécurité de plus en plus grandes.

En raison de l’augmentation de la détérioration des conditions de sécurité dans le pays, le 31 décembre 2018 les autorités du Burkina Faso ont décrété l’ETAT D’URGENCE dans plusieurs provinces.

Par conséquence, chaque personne qui partira signera un document qui dégage We Africa de toutes responsabilités pour tous les risques que le missionnaire pourrait rencontrer sur place.